Le savon de Marseille : Attention aux contrefaçons !!

Le savon de Marseille : Attention aux contrefaçons !!

 Ne vous y fiez pas, les apparences peuvent être trompeuses. Le plus souvent le savon de Marseille qui fleurit sur les rayons des grandes surfaces est tout sauf de … Marseille !

 

En réalité, la raison en est simple : le savon de Marseille n’est pas juridiquement protégé. En effet, en l’état du droit français et communautaire les produits manufacturés, à l’opposé des produits agricoles ou des denrées alimentaires, ne bénéficient ni d’une A.O.C (Appellation d’Origine Contrôlée), ni d’une A.O.P (Appellation d’Origine Protégée). Résultat : la plupart du temps, le « savon de Marseille » est produit en Italie, en Malaisie et en Chine.

 

Et si, pour des raisons bassement mercantiles, des industriels étrangers usurpent l’identité du savon de Marseille, c’est que celui-ci jouit d’une image très forte et positive dans l’inconscient collectif. Une image qui s’enracine autour de critères à forte valeur ajoutée tels que le terroir, l’authenticité et l’excellence.

 

Et, il est vrai que le véritable savon de Marseille est riche d’une longue tradition, empreinte d’un savoir faire séculaire et d’un procédé de saponification unique.

 

Aujourd’hui, seules cinq savonneries perpétuent la tradition et continuent de fabriquer, comme il y a trois siècles, le fameux cube de 600 g estampillé avec le nom de la savonnerie et la mention « 72% d’huile » : la savonnerie Rampal, la Compagnie du savon de Marseille, la savonnerie du sérail, la savonnerie Marius Fabre et la savonnerie de la Licorne.

 

Vanté pour ses nombreuses vertus par les dermatologues : hypoallergéniques, hydratantes et nourrissantes, ses qualités en font un véritable produit de beauté pour la peau. Mais utiliser le savon de Marseille, le vrai, l’unique, l’authentique, c’est plus qu’un soin du corps, c’est un soin de l’âme, c’est nourrir sa peau mais aussi enivrer son âme d’odeur, de bien être, d’éprouvés de douceur…

 

C’est ainsi que toutes les personnes de bon goût devraient militer pour que le savon de Marseille soit définitivement protégé. Car, ne vous y trompez pas, défendre le savon de Marseille, c’est défendre aussi et avant tout des valeurs, des traditions, un terroir, un patrimoine, en un mot une identité.

 

Alors, scandons le haut et fort. Le savon de Marseille : Toujours imité … Jamais égalé !