Le projet

Comment résister ... Un cabanon typique de pêcheurs à vendre ? Sur la plage de la Pointe Rouge ?

C'était presque trop beau pour être vrai ! Un rêve à portée de main.


Car, il faut le dire, à Marseille, le cabanon suscite le désir et inspire le respect ! Populaire et convivial, s'il en est, le cabanon participe de l'identité de cette ville et plus largement de l'identité provençale au même titre que le pastis, l'aïoli, la bouillabaisse et la pétanque. Le cabanon représente une des composantes culturelle et patrimoniale de la cité phocéenne.

 

A la seule évocation de son nom remontent à notre mémoire collective des sensations, des odeurs, des couleurs, les figures d'être chers. En effet, il est un art de vivre lié à la villégiature au cabanon.

 

Le cabanon c'est une parenthèse festive, un temps suspendu associé au partage en famille, entre amis, une rupture avec la vie quotidienne. Un instant magique pendant lequel, le temps d'une journée ou d'une soirée tous les rêves sont permis, où l'imaginaire vagabonde aidé en cela par quelque agape ou quelque divin breuvage ... jaune de préférence.

 

 

 

Et le cabanon a vocation à se transmettre, à être un pont entre les générations actuelles et les générations futures, à en tisser les fils, à faire lien et sens.

 

Car si le cabanon se transmet, il ne se transmet pas comme n'importe quel « bien », il ne se pas limite à sa propre valeur vénale, liquide et marchande, il détient en son concept même sa propre transcendance.

 

Ainsi, en transmettant un cabanon, on transmet avant tout des valeurs et l'esprit qui va avec, autant de biens immatériels, éthérés, qui font que le cabanon n'a pas de prix. Plus exactement, il a le prix infini de cet héritage, mâtiné d'un supplément d'âme, sculpté par la succession des générations et de leurs empreintes, et que l'on nomme l'Humanité.


Voilà, le cabanon c'est tout cela et plus encore, un des éléments fondateurs de la culture profondément populaire et généreuse de Marseille.