Environnement

« Un lieu exceptionnel et insolite, un véritable cabanon de pêcheur entièrement revisité. Entre tradition, et modernité, un lieu magique les pieds dans l’eau… »


Le Cabanon est implanté sur le secteur de la pointe rouge. La plage du même nom est une des rare plage de sable de Marseille. Site classé depuis 1925, la plage est sans conteste la plus populaire de la ville.

 

 

 

Le quartier

 

Le quartier de la Pointe Rouge est un quartier du 8ème arrondissement de Marseille, situé au sud de la ville entre la Vieille Chapelle et Montredon.


Son port est le plus grand port de plaisance de Marseille. Construit entre 1964 et 1972, il offre plus de 1 800 places à quai et de nombreuses activités nautiques : voile, plongée, aviron de mer, kayaks ou pirogue polynésienne.


De nombreux marseillais pensent que la genèse de son nom s’explique par la couleur des rochers de l’actuelle digue qui sépare la plage du port de plaisance. En réalité, il semble bien qu’il faille rechercher l’origine de cette dénomination bien avant 1964 et l’intensification de l’urbanisation du bord de mer. En effet, c’est sur la côte détruite et remplacée par le grand port que l’on pouvait apercevoir la véritable « Pointe Rouge ». Il s’agissait d’une petite pointe rocheuse constituée d’un poudingue d’un rouge brun assez foncé. Ce court promontoire séparait deux plages dont une seule est depuis conservée.

 

 

 

 

 

La plage

 

La plage de la pointe rouge, située entre les plages du Prado et la route des calanques, est très fréquentée en été. Abritée des vents dominants, elle est très appréciée en particulier des familles du fait de la faible déclivité du rivage et de sa sécurisation : il faut aller loin pour perdre pied … Elle est surveillée en saison et équipée de douches.
La plage accueille de nombreux snacks et restaurants de plage et est à l’image de cette ville, colorée et chaleureuse. Autant agréable au plus fort de l’été, pour profiter de la baignade et plus largement des plaisirs associés à la plage (pratiques sportives ; pique-nique et apéro improvisés …), que hors saison, où le romantisme et la beauté du site sont libérés des rumeurs estivales, ce site, classé par arrêté, témoigne à la fois de son passé par la présence de cabanons traditionnels de pêcheurs caractéristiques implantés en « enfilade » et du « présent » de la ville, en étant le lieu privilégié de l’expression de l’âme marseillaise.
Bien qu’accessible en voiture, un parking municipal non réglementé surplombant la plage, nous vous conseillons de vous rendre à la plage en transport en commun en journée, particulierement durant la période estivale. En effet, la capacité de stationnement est relativement faible au regard de la forte fréquentation de cette zone située sur la route d’accès conduisant également aux fameuses et courues calanques marseillaises.

 

 

 

 

SITE classé

 

Le Cabanon est implanté sur le secteur de la pointe rouge. Ce site a été classé par arrêté ministériel en date du 23 janvier 1925 au titre de la « protection des sites et des monuments naturels ».


Ce classement, délivré en son temps par le ministère des Beaux-Arts, est la reconnaissance par l’Etat du caractère exceptionnel du site et de sa valeur patrimoniale. En effet, ce type de classement s’intéresse aux monuments naturels et aux sites dont la conservation ou la préservation présente, au point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque, un intérêt général. L’objectif est de conserver les caractéristiques des sites, l’esprit des lieux et de les préserver de toutes atteintes graves.


Ce classement, outre qu’il atteste de la qualité remarquable du site, emporte un certain nombre de conséquences réglementaires qui témoignent de la nécessité de préserver ce milieu afin de pouvoir le transmettre aux générations futures, comme une richesse reçue des générations antérieures. Le corpus et les obligations juridiques qui en découlent sont très drastiques et comportent en particulier l’obligation d’obtenir une autorisation spéciale pour toute modification de l’état ou de l’aspect du site.


Il est à noter que ce type de classement entre dans la logique du développement de l’activité économique, développement certes inéluctable mais nécessairement maîtrisé afin de ne pas altérer les richesses patrimoniales naturelles et bâties.